Connect with us

Football

Ballon d’Or : France Football annonce quatre changements majeurs dans l’attribution

Critiqué ces dernières années sur l’identité des gagnants de son Ballon d’or, France Football opère un changement . En effet, quatre gros décision ont été apportés dans le cadre de l’attribution de la plus célèbre distinction individuelle.

Tout d’abord la plus importante, le Ballon d’Or sera désormais décerné sur la saison écoulée et non plus sur l’année civile : « la prochaine édition prendra donc en compte l’intégralité de la saison 2021-22 qui se terminera avec l’Euro féminin (6-31 juillet 2022). La Coupe du monde au Qatar (21 novembre-18 décembre 2022) intègrera en revanche l’édition du Ballon d’Or 2023 » indique L’Equipe dans son article.

Deuxièmement, France Football annonce un bouleversement chez les votants : « Parce que le Ballon d’Or débute dès l’élaboration des fameuses listes de nommés (trente pour les hommes, vingt pour les femmes et dix pour les Trophées Yachine et Kopa), il a été décidé de renforcer cette étape essentielle. Afin de présenter une sélection de prétendants la plus juste, indiscutable et pertinente possible, a-t-on acté de faire évoluer le process qui, jusqu’alors, impliquait surtout la rédaction de France Football. Aux listes des journalistes de FF (et de L’Équipe) viendront désormais s’ajouter celles de l’ambassadeur du BO Didier Drogba (pour le BO hommes et les Trophées Yachine et Kopa) ainsi que celle du votant qui se sera montré le plus perspicace lors de l’édition précédente

Dans un troisième temps, les représentants des 100 premières nations au classement Fifa pourront aussi voter : « Comme il n’est pas question d’abandonner le principe démocratique fondateur (toutes les voix se valent, quel que soit le pays), l’idée est donc de circonscrire le jury à une « élite », à de vrais connaisseurs. Ainsi, seuls les représentants des cent premiers pays au classement Fifa (et les cinquante pour les femmes) seront « qualifiés » pour voter. Un resserrement qui renforce le niveau d’expertise et limite les (rares) votes fantaisistes. Ce qui sera perdu en pittoresque sera gagné en légitimité et en fiabilité ».

Enfin et dernièrement, le règlement d’attribution sera désormais plus clair : « Puisque le football reste malgré tout un sport collectif, le critère numéro 2 s’intéressera aux performances collectives et au palmarès accumulés au cours de la saison. Enfin, le critère numéro 3 concernera la classe du joueur et son sens du fair-play. Parce que l’exemplarité compte aussi. Les plus attentifs auront remarqué la disparition du critère « carrière du joueur ». Une manière de considérer la course au Ballon d’Or comme une compétition ouverte, et non comme une chasse gardée ».

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Football