Connect with us

Basketball

BasketBall : Ibou Dianko Badji s’engage avec les Milwaukee Bucks

Le pivot international sénégalais, Ibou Dianko Badji, a paraphé un «Exhibit 10» en G-League avec Herd du Wisconsin, équipe affiliée aux Milwaukee Bucks. Le pivot (20 ans, 2m16) va s’entraîner avec les Giannis Antetokounmpo dans l’équipe première.

Après Khalifa Ababacar Diop, drafté par les Cleveland Cavaleirs, Oumar Sow vient d’avoir un autre joueur dans une franchise NBA. Il s’agit du joueur intérieur, Ibou Dianko Badji, ancien joueur de Barcelone et de Força Lleida.

Oumar Sow est l’un des agents sénégalais les plus influents. Plusieurs internationaux sont passés entre ses mains. En dehors de Khalifa Diop et Dianko Badji, on peut citer Amar Sylla, Biram Faye, entre autres…

Dianko enfin en NBA…

Inscrit lors de la dernière draft, Ibou Dianko Badji s’était finalement retiré. L’ancien joueur du FC Barcelone a apporté tout son soutien à son ami et frère Khalifa Ababacar Diop, drafté par les Cleveland Cavaliers. Ce contrat « Exhibit 10» le propulse aux portes de la NBA. Ce type de contrat est intrinsèquement liée au «two-way contract». Il affilie le joueur à la franchise. Dianko Badji va s’entraîner avec l’équipe première des Giannis Antetokounmpo.

 

*Ce qu’il faut savoir sur l’Exhibit 10 ?
Cette affiliation signifie plusieurs choses : tout d’abord, la clause s’accompagne d’un bonus de 5 000 à 50 000 dollars, valable uniquement si, une fois coupé, le joueur s’engage dans la franchise G-League affiliée et y reste au moins 60 jours. La clause permet également à la franchise NBA de convertir le contrat en « two-way contract » en amont de la saison régulière. Si elle le fait, le joueur reçoit également le bonus évoqué.
En revanche, si, une fois coupé, le joueur s’engage dans une équipe qui n’est pas affiliée à la franchise NBA en question (la concurrence, l’étranger, etc…), il ne peut recevoir cette prime.
Pour une franchise NBA, ce contrat est avantageux car elle peut en signer jusqu’à six, ils ne sont pas garantis, ne comptent pas dans la masse salariale si le joueur finit en G-League ou est converti en « two-way contract » et cela lui permet de détenir ses droits le temps du contrat.
Pour le joueur, cela reste précaire mais d’une part, en cas de départ pendant le training camp, le bonus reçu s’il reste dans la franchise affiliée en G-League peut être intéressant dans la mesure où les salaires de la petite soeur de la NBA restent modiques : 7 000 dollars mensuels ou 35 000 dollars par saison ; d’autre part, la possibilité d’être converti en « two-way contract » offre l’éventualité d’être mieux rémunéré à terme (jusqu’à 275 000 dollars par saison) et d’avoir un statut un peu plus important dans l’environnement de la franchise NBA.

 

Avec Record

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents

Commentaires récents

Tags

More in Basketball