Nous suivre
blank

Basketball

Brooklyn remporte le premier duel malgré la blessure de James Harden

Malgré la blessure de James Harden, Kyrie Irving et Kevin Durant dévorent les Bucks.

Après une première série aux allures de mise en jambes face aux Celtics, les Nets ont montré leurs muscles dans ce Game 1, pour venir à bout des Bucks à domicile (115-107).

Malgré la sortie rapide de James Harden sur blessure, les hommes de Steve Nash ont progressivement pris le contrôle de la partie, avec le tandem Joe Harris (19 points) – Blake Griffin (18 points, 14 rebonds), parfait pour épauler Kyrie Irving (25 points, 5 rebonds, 8 passes) et Kevin Durant (29 points, 10 rebonds). Un monstre à quatre têtes redoutable, qui s’est offert le scalp de Giannis Antetokounmpo (34 points, 11 rebonds) et ses troupes.

James Harden sort au bout de 43 secondes !

Coup de théâtre dès la première minute de la rencontre : James Harden, touché à la cuisse droite sur sa première pénétration, est contraint de regagner les vestiaires. Il ne reviendra plus de la soirée.

La mauvaise nouvelle pour les Bucks ? Une défaite qui lance bien mal leur demi-finale après un 4-0 viril mais trompeur face à un Heat surcoté. La bonne nouvelle ? Les maux sont clairement identifiés donc par définition rectifiables. Ces maux quels sont-ils ? On en a ciblé deux principaux, tels des inspecteurs de police giga focus sur leur affaire :

  • L’adresse : 7 à 3-points pour Jrue Holiday, 1/5 pour Bryn Forbes, qui devient donc absolument inutile s’il ne met pas ses tirs. 0/5 pour Khris Middleton, peut-être bien la ligne de stats la plus problématique de la soirée. Au total ? 6/30 du parking, et un constat gravissime pour les Bucks : cette nuit le joueur le plus adroit des Bucks derrière la ligne fut… Giannis Antetokounmpo.
  • Le load management : Mike Budenholzer a tout simplement failli, il s’est trompé. Forcing incroyable du coach des Bucks avec ses rotations, un Bud qui s’est donc interdit sur ce Game 1 de faire jouer son double MVP plus de six minutes de suite, sortant sa machine à scorer – et à défendre – bien trop souvent pour un match de cette importance d’autant plus que quand ses coéquipiers craquaient derrière la ligne, lui empilait les paniers faciles face à un Blake Griffin inspiré en attaque mais grabataire en défense. Septième temps de jeu d’un Game 1 de demi-finale de Conférence c’est évidemment bien trop peu et pour titiller des Nets ultra-inspirés malgré la sortie rapide de James Harden, il faudra donc très vite utiliser l’arme Giannis comme il se doit, à savoir 44 minutes par match.

Maladresse chronique, incapacité à réagir et enfermement dans les certitudes, voici donc le résumé de ce Game 1 des Bucks, face à des Nets qui, eux, n’ont pas eu ce genre de problème. La réaction est attendue dès lundi soir pour le Game 2.

Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir

Annonce

Plus Basketball