Nous suivre
blank

Basketball

NBA Finals : Boston réalise le grand coup en s’imposant au match 1 chez les Warriors

Bien que menés de 15 points au cours du troisième quart-temps, les Boston Celtics ont renversé les Golden State Warriors pour s’imposer à l’extérieur (120-108) lors du premier match des finales NBA 2022. Les 34 points de Stephen Curry n’ont pas suffi devant l’adresse insolente des joueurs du Massachusetts, qui ont pris feu lors des dernières minutes.

Quel coup de froid ! Les Celtics ont climatisé la salle de San Francisco, pourtant bouillante sur chacune des bombes à trois-points de Stephen Curry (34 points) tout au long de la soirée, pour repartir vainqueurs de ce premier match des finales contre les Warriors (120-108). Malgré un déficit d’expérience conséquent, 123 rencontres en cumulé disputées à ce niveau de la compétition pour les joueurs de Golden State contre 0 pour ceux de Boston.

Al Horford et ses partenaires ont su éteindre leurs adversaires dans les moments les plus importants de la partie. Ils semblaient pourtant battus après avoir subi les foudres des hommes de Steve Kerr au retour des vestiaires. Les Californiens ont dominé le troisième quart-temps, leur marque de fabrique lors de chacun des titres décrochés en 2015, 2017 et 2018. Ils ont même compté jusqu’à 15 points d’avance (72-87). Ça n’a pas suffi.

Les Celtics n’ont pas paniqué malgré la maladresse de Jayson Tatum. L’ailier All-Star, bien gêné par la défense d’Andrew Wiggins et peut-être un peu paralysé par l’enjeu, n’a converti que 3 de ses 17 tentatives. Mais il a eu l’intelligence de laisser ses coéquipiers briller. Nombreuses de ses 13 passes décisives se sont conclues par un panier primé de l’un de ses camarades. Au hasard, Derrick White, Marcus Smart ou Horford. Ces trois joueurs – ainsi que Jaylen Brown – ont fait sauter le verrou de la défense adverse en multipliant les tirs lointains. D’abord pour revenir au score, puis ensuite pour porter le coup de grâce.

PREMIÈRE DÉFAITE DES WARRIORS À DOMICILE

Brown et les Celtics ont profité d’un passage express de Curry sur le banc pour coller un 9-0 au début du quatrième quart-temps. Boston est revenu à deux petites longueurs (89-91). Mais même à ce moment-là, la présence de Steph – auteur d’un premier quart-temps tonitruant avec 21 points et clairement un ton au-dessus de tout le monde – le soutien du public et l’expérience des Warriors donnaient envie de penser qu’ils allaient gérer la fin de match. Et bien pas du tout.

Ils ont subi l’adresse à trois-points affolante des Celtics. White, Horford puis Smart ont chacun inscrit deux paniers derrière l’arc dans le money time. Avec carrément un 17-0 passé par les Celtics pour assommer les triples champions en l’espace de quelques instants. Un 40-16 en 12 minutes. Al Horford a fini avec 26 points et 6 tirs à trois-points (record personnel). Derrick White en a ajouté 21. Boston a planté 21 de ses 41 tentatives extérieures.

Une performance nécessaire pour s’imposer sur le parquet de Golden State, là où les Warriors n’avaient pas encore perdu depuis le début des playoffs. La franchise du Massachusetts a déjà presque accompli sa première mission en récupérant l’avantage du terrain avec cette victoire. Curry et ses coéquipiers n’ont pas d’autres choix que de revenir encore plus forts lors du Game 2, dimanche soir.

Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir

Annonce

Plus Basketball