Nous suivre
blank

Afrobasket 2021

Amadou Gallo Fall: « Je suis là en tant que supporter des Lions »

Le président de la Basketball Africa League est à Kigali. Le sénégalais Amadou Gallo Fall suit de près le déroulement de l’Afrobasket masculin 2021 qui se tient du 24 août au 05 septembre.

Séduire un féru du basket-ball comme Amadou Gallo Fall n’est pas chose facile. Le président de la Basketball Africa League a pourtant été marqué par la montée en puissance des équipes de L’Afrique de l’Est à la 30e édition du championnat d’Afrique. Elles se sont tissées au moins en ⅛ de finale pour le Kenya et quarts de finale pour le Sud Soudan et l’Ouganda.

« Je pense que le niveau du tournoi est bon. On voit des équipes qui émergent comme le Sud Soudan, l’Ouganda, le Kenya, la Guinée, entre autres. Dans le passé, on pouvait prédire le carré d’as de l’Afrobasket avec des équipes comme l’Angola, le Sénégal, la Centrafrique ou la Côte d’Ivoire, mais c’est impossible aujourd’hui. Le basket africain se développe et certains pays s’investissent. « 

L’Ouganda et le Sud Soudan ont écrit l’histoire en participant à ce grand rendez-vous du basket-ball africain. Les Silverblack ne cessent de progresser depuis 2015, date de leur première sortie continentale en Tunisie. Passés de la 15e à la 17e place en deux éditions d’afrobaskets, les basketteurs ougandais ont laissé une empreinte à Kigali grâce à son trio prolifique constitué de Robinson Opong, Ishmail Wainright et Adam Seiko. Ils ont réussi à battre le Cameroun à la phase de poules et l’Egypte aux barrages pour franchir le second tour du tournoi.

Le Sud Soudan qu’on attribuait le statut de petit poucet à cause de sa première participation à l’Afrobasket a surpris plus d’une personne. Il est passé par la phase préliminaire à Yaoundé qui mettait aux prises trois nations (Tchad, Cap-Vert et le Sud Soudan). Ils obtiennent leur ticket qualificatif pour les éliminatoires et réussissent à faire partie des 16 équipes qui ont pris part au championnat d’Afrique de basket-ball 2021 au Rwanda.

« L’Ouganda où je suis allé en 2015 dans le cadre des programmes de la NBA Africa. Il y avait déjà cet engouement pour le basket. C’est le pays le plus jeune du monde. Ils sont 40 millions d’habitants et les gens aiment le sport surtout le basket. Le Sud Soudan a juste 10 ans d’existence. Mais il progresse et la preuve aujourd’hui cette qualification en quart de finale avec une équipe jeune. C’est l’occasion de féliciter Luol Deng qui est allé prendre sa fédération après sa retraite. Il s’est investi en étant président et coach. Il a qualifié l’équipe et a réorganisé le basket sud-soudanais. Il fait le même travail chez les filles soutient Amadou Gallo Fall. »

Les Lions du Sénégal ont composté leur ticket pour le dernier carré de la compétition en battant l’Angola en quarts de finale. Une réelle satisfaction que ne cache pas le président de la Basketball Africa League d’origine sénégalaise.

« J’ai beaucoup de respect pour le travail qui est en train d’être fait par le staff technique des Lions, Boniface Ndong, Desagana Diop, Pabi Guèye et Makhtar Ndiaye. Ce sont des professionnels qui ont une bonne connaissance du haut niveau. Le Sénégal a une équipe équilibrée et cela nous faisait défaut dans le passé. C’est un groupe de jeunes encadrés par des anciens qui ont l’expérience de cette compétition. Il y a de l’énergie et cette jonction (jeunes – anciens) fait la force de l’équipe. Je suis là en tant que supporter des Lions. Je souhaite qu’on triomphe dimanche. L’équipe peut remporter le trophée, mais il faut aller l’arracher. »

La bataille s’annonce rude pour Gorgui Dieng et ses coéquipiers qui devront écarter de leur chemin des gros calibres tels que la Tunisie, le Cap-Vert et la Côte d’Ivoire.

 

Source : rue2ponpon.com

Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir

Annonce

Plus Afrobasket 2021