Connect with us

Football

Clap de fin entre Iso et Watford?

Ismaïla Sarr pourrait vivre sa dernière saison à Watford. A deux ans de la fin de son contrat, la relégation des Hornets devrait acter la fin de son aventure chez l’avant-dernier de Premier League.

Où rebondira Speedy Iso la saison prochaine? Cette question trotte dans l’esprit de beaucoup de Sénégalais. Certains d’entre eux, qui en veulent après le club anglais, ne boudent pas leur plaisir après la relégation des Hornets. Non pas parce qu’ils souhaitent voir Ismaïla Sarr évoluer dans l’antichambre de la Premier League. Mais parce qu’ils sont en désaccord avec les (vaines) tentatives des dirigeants de l’ancien Messin. A quelques semaines du début du tournoi. Leur désir était de contraindre le Sénégalais à renoncer à disputer la Coupe d’Afrique. Engagé dans la lutte pour le maintien, Watford tente un subterfuge (en essayant « d’aggraver » la nature de la blessure) pour retenir le Lion de la Téranga. Mais c’est sans compter sur la fermeté de la Fédération sénégalaise de football (FSF) et mal connaître le Saint-Louisien et son sens du patriotisme. Il va à l’encontre de la volonté de son club. Et bien lui en prend. Car il rentre en Angleterre avec le titre de champion d’Afrique. Cette situation finit par susciter un désamour entre une partie des supporters de l’équipe nationale et les Hornets. Ils occupent les réseaux pour exprimer leur mécontentement et dénoncer avec énergie ces manières inélégantes.

Un départ inéluctable

Après son succès à la CAN, Ismaïla Sarr cherche à tout prix à se concentrer sur le championnat. En dépit de cet épisode malheureux avant son départ pour le Cameroun, Iso a, malgré tout, envie d’extirper son club des affres de la relégation. Il fait même une mise au point en publiant un communiqué sur Instagram. Il prend le contrepied de son (ex) agent. Ce dernier laisse entendre que les Hornets lui accorderont un bon de sortie à la fin de l’exercice. Cette sortie de l’ex Rennais a pour but de mettre un terme aux rumeurs mais aussi de montrer son implication. Son vœu de maintien ne se réalise pas. Il doit désormais songer à son futur. Il serait inconcevable qu’il évolue à nouveau en Championship. Ni Watford, ni le Sénégalais n’ont intérêt à ce que cela se produise. Une prolongation étant exclue, un départ semble inéluctable. D’autant qu’avec son âge (24 ans), ses qualités et son statut de champion d’Afrique, l’international sénégalais garde toujours la cote auprès de quelques (grands) clubs européens. Acheté 30 millions en 2019 en provenance du Stade Rennais, Watford a même la possibilité de réaliser une plus-value. La presse anglaise évoque dernièrement une offre de 40 millions de la part de Newcastle.

Newcastle, un choix idéal

L’avenir d’Ismaïla Sarr a souvent été associé à de grands clubs. Liverpool, notamment. Mais la venue de Luis Diaz va peut-être refroidir cette piste. Avec Diogo Jota, Sadio Mané, replacé dans l’axe depuis l’arrivée du Colombien, et Mohamed Salah, les Reds sont pourvus sur les côtés. En plus, chez les Scousers, la marche peut être haute. Car Speedy Iso n’a pas encore une saison référence en Premier League. Il connaît une adaptation compliquée lors de sa première saison, l’année de la relégation (5 réalisations, 4 passes décisives en 28 matchs). Avant de vivre une saison aboutie en Championship (13 buts, 4 caviars en 39 rencontres). Au cours de cet exercice 2021-2022 (5 buts, 2 passes décisives en 22 apparitions), son corps le trahit plus d’une fois. Sans compter son passage à la CAN qui lui fait rater des matchs. Newcastle, si la piste se confirme, semble être un choix idéal. Les Magpies, passés sous pavillon saoudien, ont de grandes ambitions. Ce club peut lui servir de passerelle vers les équipes plus huppées. Car en Premier League, il ne s’agit pas seulement d’avoir de l’argent pour être au sommet. Il faut surtout avoir des idées et le nez creux. Dépenser sans compter n’assure pas forcément un titre en fin de saison. A défaut de jouer dans un club de milieu de tableau, il pourrait se laisser séduire par la perspective de disputer la Ligue des champions. Selon la presse italienne, le Milan lui fait les yeux doux. Mais aller en Lombardie, dans un club certes historique, reviendrait à renoncer au championnat le plus attractif au monde. Une équation à résoudre.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Football