Connect with us

Equipe nationale

Diao Baldé, un cas clivant

Qualifié de pépite à ses débuts, Këita Diao Baldé était promis à un bel avenir. Mais le Sénégalais n’a jamais confirmé son énorme potentiel au haut niveau. Fantomatique avec les Lions, moyen en club, les performances de l’attaquant de Cagliari font grincer des dents. Et sa dernière convocation ne passe pas auprès de certains de ses compatriotes.

Qui aurait pu croire qu’une convocation de Keïta Diao Baldé susciterait des réactions négatives? Les Sénégalais, qui l’ont longtemps défendu, commencent à s’agacer. Son rendement en club et avec les Lions de la Téranga est loin d’être suffisant. Mame Baba Thiam, qui réalise pourtant une meilleure saison avec Kayserispor (11 buts en Süper Lig), ne sera pas du prochain rassemblement. Le joueur de 29 ans paie peut-être pour son faible apport depuis son retour de la CAN (seulement 3 buts, dont 2 sur penalty, sur les 11 dernières rencontres). Alors que l’attaquant de Cagliari, relégué en Serie B à l’issue de la dernière journée, ne fait pas mieux. L’ancien Monégasque ne compte que 3 réalisations en championnat. Pire, le natif d’Arbúcies n’a plus trouvé le chemin des filets depuis la 13e journée (match nul 2-2 contre Sassuolo). Malgré un exercice 2021-2022 extrêmement difficile chez les Rossublù où il devait relancer sa carrière après un échec à Monaco et des prêts infructueux (Inter Milan et Sampdoria), Aliou Cissé lui a renouvelé sa confiance. Ce choix du sélectionneur ne convainc presque personne sur le plan sportif. Il doit sûrement être motivé par l’état d’esprit de Keïta Diao Baldé. Celui qui a été comparé à El Hadji Diouf à ses débuts ne bronche plus. Devenu plus mature, il accepte son statut de remplaçant et est très impliqué dans la vie du groupe. Et on sait qu’El Tactico tient à la cohésion de la Tanière comme la prunelle de ses yeux.

Il n’a jamais retrouvé son niveau

Pour trouver trace d’un très bon match de Keïta Diao Baldé en sélection, il faut bien se creuser la tête. Lors de la dernière CAN, alors que certains cadres manquaient à l’appel, il n’a pas réussi à saisir cette occasion. Faisant partie des anciens de la Tanière (3 CAN à son actif), après Ismaïla Sarr et Krépin Diatta, il a vu Cheikh Ahmadou Bamba Dieng lui passer devant dans la hiérarchie. Son cas pourrait ne pas s’arranger, avec l’arrivée D’iliman Ndiaye, un joueur à même de jouer aussi sur les côtés. L’attaquant des Lions de la téranga n’est que l’ombre de lui-même depuis plusieurs saisons. Depuis qu’il a rejoint l’AS Monaco, il n’a jamais retrouvé son niveau de sa dernière expérience à la Lazio. Il ne cesse de régresser année après année. Des équipes habituées à jouer les premiers rôles (Monaco, Inter), il est passé aux clubs de seconde zone (Sampdoria, Cagliari). Ces choix ne lui ont même pas permis de se relancer. S’il continue de bénéficier de la confiance du sélectionneur, cela pourrait ne pas durer. A lui de tout faire pour retrouver ses qualités et d’évacuer les doutes. Pour que le train pour le Mondial ne le laisse pas à quai.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Equipe nationale