Nous suivre
blank

Basketball

NBA : Résumé de la nuit / Et de 3 pour les Warriors, comeback historique des Grizzlies et les Mavs qui reprennent l’avantage du terrain

Emmenés par les 27 points de Stephen Curry et Jordan Poole, les Golden State Warriors ont battu les Denver Nuggets (118-113) pour la troisième fois de suite. Plus tôt dans la soirée, les Memphis Grizzlies ont écrit une page de leur histoire en remontant un déficit de 26 points avant de l’emporter contre les Minnesota Timberwolves (104-95).

NUGGETS – WARRIORS

Golden State mène 3-0

Une troisième victoire de suite pour la formation californienne, qui met déjà un pied au second tour. Mais comme prévu, la mission fut nettement plus compliquée dans une salle chauffée à blanc. Les deux équipes ne se sont pas lâchées, se rendant les coups tout au long de la soirée. Aucune d’entre elle n’a su réellement prendre le large pendant 45 minutes. Jusqu’à ce que Stephen Curry, Jordan Poole et Klay Thompson enfoncent le clou dans la toute fin de rencontre, bien aidés par le génie défensif de Green et l’activité incessante d’Andrew Wiggins. Un match vraiment à l’image de ce que l’on pouvait imaginer pour la série : tactique, intense, serré, engagé mais finalement remporté par une équipe beaucoup trop talentueuse sur le papier.


Malmené lors des deux premières rencontres, éjecté pour deux fautes techniques dans le Game 2, Nikola Jokic a enfin réussi à prendre le dessus sur la défense intérieure des Warriors. Le MVP en titre a compilé 37 points, 18 rebonds et 5 passes décisives. Avec plusieurs paniers importants pour maintenir son équipe à flot. Mais Green lui a chipé le ballon des mains lors d’une possession cruciale à 40 secondes de la sirène. Une interception qui a scellé la victoire des joueurs de Steve Kerr. Curry est encore sorti du banc pour inscrire 27 points en plus de ses 6 passes décisives. Même total au scoring pour Poole, la jeune révélation de Golden State.

TIMBERWOLVES – GRIZZLIES

Memphis mène la série 2-1

Mais comment les Timberwolves ont-ils fait pour perdre ce match ? Ou comment les Grizzlies ont-ils pu le gagner aussi miraculeusement ? Menés de 26 points en cours de jeu, Ja Morant (16 points, 10 rebonds, 10 passes) et ses partenaires ont terminé la partie sur un 50-16 pour finalement l’emporter 104 à 95. La remontée la plus époustouflante de l’histoire de la franchise en playoffs. Minnesota n’a marqué que 12 points dans le quatrième quart-temps. Karl-Anthony Towns, auteur de 8 points sur l’ensemble de la rencontre, illustre bien la faillite offensive de son équipe sur ce Game 3.

Les joueurs de Chris Finch ont pourtant attaqué le match en boulet de canon, avec un avantage de 18 points au bout de 12 minutes (21-39), puis de 26 dès le début du deuxième quart-temps (21-47). La puissance offensive des Wolves posait alors de sérieux problèmes aux Grizzlies. Ça n’a pas duré. En panne d’adresse (38% aux tirs, 34% à trois-points), les locaux n’ont pas su tenir le rythme. Et ils se sont écroulés. Desmond Bane les a plongés dans le doute en inscrivant 26 points avec 7 paniers primés pour ramener les siens au score. Brandon Clarke a marqué 16 de ses 20 points au retour des vestiaires. Les hommes de Taylor Jenkins ont alors choqué leurs adversaires en les étouffant complètement sur la fin de rencontre pour repasser devant et assurer leur deuxième victoire de suite. La défaite risque de faire beaucoup de mal dans la tête des Wolves.

JAZZ – MAVERICKS

Dallas mène la série 2-1

La série est loin d’être terminée mais elle vient de prendre un tournant décisif avec la victoire des Mavericks (126-118) dans le Game 3. Même sans Luka Doncic, les joueurs texans ont encore trouvé la bonne formule pour venir à bout d’une équipe du Jazz sans âme et surtout sans défense. Avec une tactique similaire au match précédent : jouer petit, sans vrai pivot, laisser les arrières Jalen Brunson et Spencer Dinwiddie attaquer leurs vis-à-vis pour créer des brèches avant d’éventuellement aller au cercle ou de ressortir pour un tir à trois-points.

Encore 18 paniers primés marqués par Dallas (contre 9 pour Utah). 4 chacun pour Davis Bertans et Maxi Kleber en sortie de banc. Brunson, déjà auteur de 42 points lors du Game 2, en a cette fois-ci inscrit 30, quand Dinwiddie a fini avec 20 pions en plus de ses 5 rebonds, 6 passes et 3 interceptions. Ces deux joueurs ne sont pas nécessairement des stars mais ils ont vraiment pris le contrôle de la série.

Donovan Mitchell a marqué 32 points pour le Jazz, Rudy Gobert en a ajouté 15 avec 7 rebonds en 29 minutes. La franchise de Salt Lake City n’a pas su profiter de l’absence de Doncic pour faire le break. Et le Slovène devrait désormais revenir lors du prochain match. De quoi faire rêver Dallas, bien parti pour accéder au second tour.

 

Recap de la soirée d’hier : ici

Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir

Annonce

Plus Basketball