Nous suivre
blank

Basketball

Giannis blessé, les Bucks ont perdu beaucoup plus qu’un match

Atlanta Hawks – Milwaukee Bucks : 110-88

Les deux équipes sont à égalité 2-2

On s’imaginait enfin débarrasser des blessures en cascade qui ont marquées ces playoffs. Puis Giannis Antetokounmpo s’est fait mal au genou mardi soir, lors du match perdu par les Bucks contre les Hawks (88-110). Les images sont dures à voir. Le double MVP s’est blessé à la suite d’un mauvais appui en retombant après un contact avec Clint Capela. Son genou a tourné et il s’est écroulé au sol avant d’y rester un moment. Ses coéquipiers l’ont finalement escorté jusqu’au vestiaire alors qu’il boitait. Terrible. Terrible pour Milwaukee, dont les chances de titres pourraient sérieusement être mises à mal si son meilleur joueur venait à s’être déchiré les ligaments. Pour l’instant, les médecins ont diagnostiqué une hyper extension du genou. Mais il faudra évidemment attendre l’IRM pour en savoir plus. Mais il est déjà forfait pour le prochain match. Peut-être même pour la suite de la série.

Avant de sortir, Antetokounmpo s’était enfin mis dans le rythme. Il a manqué d’adresse en première mi-temps et ses adversaires en ont profité. Atlanta était au contrôle malgré l’absence de Trae Young… lui aussi blessé. La star des Hawks s’est fait mal à la cheville après avoir percuté un arbitre lors du match précédent. Young souffre d’une légère entorse et d’une contusion osseuse. Son forfait a été annoncé 45 minutes avant le début de la partie. Mais le danger est venu de partout en attaque en son absence. Ses coéquipiers ont compensé le vide laissé au scoring – ‘Ice Trae’ tourne à 30 points par match sur les playoffs – en faisant circuler la balle. Six joueurs d’Atlanta ont terminé avec 10 points ou plus. Dont 21 pour Lou Williams, bombardé dans le cinq majeur pour l’occasion, et 20 pour Bogdan Bogdanovic. Peut-être pris de haut par les Bucks, les Hawks menaient 51 à 38 à la pause.

Giannis Antetokounmpo n’a inscrit que 6 points en première période. Avec même 2 airballs aux lancers-francs très significatifs de sa prestation pendant 24 minutes. Mais il est revenu des vestiaires bien plus appliqué. Et c’est sous son impulsion que Milwaukee recollait au score. Il a planté 8 points en à peine plus de 4 minutes pour ramener les siens à 8 longueurs (54-62). Juste avant de se blesser. Une fois leur star sortie, les Bucks ont pris un coup sur la tête. Ils n’étaient plus dedans. Et ils ont encaissé un 25-8 dévastateur qui a scellé le sort de la partie. Les deux équipes sont désormais à 2 victoires partout mais elles sont dans l’inconnue. Chacune privée de leur superstar. Des playoffs décidément bizarres.

Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir

Annonce

Plus Basketball