Nous suivre
blank

JO TOKYO

JO Tokyo 2020 : Il entre en lice cette nuit, le porte du Sénégal et étudiant à l’Université de Grenoble. Portrait de Mbagnick Ndiaye

Du haut de ses 27 ans, Mbagnick sera le représentant unique du Sénégal en Judo, dans la catégorie des plus de 100 Kg.

Porte drapeau du Sénégal avec la nageuse Jeanne Boutbien, Mbagnick Ndiaye est étudiant sportif de haut niveau à l’Université Grenoble Alpes.

 

Étudiant à l’université Grenoble Alpes

Dans l’Isère, il bénéficie de mesures d’accompagnement, de moyens et aménagements de la part de son établissement, lui permettant d’allier les études aux exigences élevées du sport de haut niveau.

Entre 2 aller-retour sur les Tatamis de l’université grenobloise, Mbagnick suit une formation en DUT Carrière juridiques dans le même établissement.
Ainsi, il représente un modèle pour tous ces jeunes qui rêvent d’une carrière de sportif de haut niveau, tout en restant soucieux de leur projet d’étude. Mbagnick nous prouve que l’un ne va pas forcément sans l’autre.

« Grâce à l’aménagement proposé par l’UGA je peux me consacrer pleinement à ma préparation olympique tout en poursuivant mes études au sein du DUT Carrières Juridique, je peux m’entrainer au quotidien sur les tatamis de l’UGA, j’ai la chance ici d’avoir des entraineurs et des partenaires de qualité, ce qui me permet de jauger le niveau international, c’est très bien pour une préparation olympique » déclare le judoka sénégalais agé de 27 ans, qui a fait sa préparation dans son université.

 

« L’important, c’est de participer ».

Cette Maxime que l’on prête au Baron Pierre de Coubertin, ne constitue pas une limite pour notre colosse. Mbagnick compte un palmarès déjà très riche et ne vient sûrement pas aux J.O sans ambition.
Vainqueur des Jeux africains 2019, il est surtout double champion d’Afrique de judo 2019 et 2020 de sa catégorie.
Toujours déterminé, Mbagnick Ndiaye a continué à multiplier les podiums et les belles performances ces dernières années. Des points gagnés sur les tatamis et dans le classement mondial des judokas qui lui ont ouvert aujourd’hui la voie des Jeux olympiques d’été de Tokyo.

« Participer aux Jeux olympiques est un rêve pour tout sportif. C’est aussi une fierté et un honneur de défendre les couleurs de mon pays. »

A la remise du drapeau national des mains du Ministre des Sports, il affichait modestement comme objectif de prendre les combats les uns après les autres pour passer le maximum de tours.

Secret de polichinelle ou pas, Mbagnick sera clairement l’une des meilleures chances de décrocher une médaille de la délégation sénégalaise.
Pour cela il peut compter sur le soutien inconditionnel de tout un pays.

Rendez-vous est pris pour sa première sortie ce Vendredi 30 Juillet à 2h36 GMT, pour croiser le fer contre le champion d’Europe 2020 et vice champion d’Europe en titre.
En cas de victoire, il pourrait croiser l’icône mondiale du Judo, le seul Teddy Riner, double champion olympique, 10 fois champion du monde et 5 fois champion d’Europe… un rêve ultime en guise de motivation pour notre Mbagnick.

Cyril

Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir

Annonce

Plus JO TOKYO