Nous suivre
blank

Equipe nationale

Ce qui s’est réellement passé entre la Fédération Sénégalaise de football et Watford sur le cas d’Ismaïla Sarr

Finalement libéré, l’international sénégalais Ismaïla Sarr, pensionnaire du Club anglais de Premier League, Watford sera dans la tanière aujourd’hui. La décision a été prise à la suite d’un bras de fer qui ne dit pas son nom entre la Fédération sénégalaise de football (Fsf) et la direction de Watford. Le Président de la FSF, himself, revient sur le film des échanges entre les deux parties.

En marge d’un déjeuner avec les sponsors de l’équipe nationale, dimanche, dans la Tanière de Radisson Diamniadio, le président de la Fédération Sénégalaise de football (FSF), Me Augustin Senghor s’est prononcé sur le refus du club Anglais de Watford de libérer l’international Ismaïla Sarr pour la CAN 2022 au Cameroun. Pour le patron du football Sénégalais, par ailleurs 1er vice-président de la CAF, il est temps que les clubs européens respectent le football et les footballeurs africains.

« Cette affaire Ismaïla Sarr n’aurais jamais dû se poser. Certes, nous sommes en train de traiter directement avec l’équipe de Watford à deux niveaux. D’abord au niveau médical, nos médecins sont en contact avec ceux de Watford. Mais le fait est que dans cette affaire, nous n’avons pas compris la démarche de Watford. Ismaïla été blessé certes, mais il est guéri et il répond aux critères de sélection. Donc, il devrait pouvoir venir répondre à la sélection. A charge pour l’équipe médicale de la sélection nationale de pouvoir évaluer sa situation et savoir ce qu’il en est. C’est ce que prévoit le règlement », avait déclaré d’emblée Me Senghor.

Poursuivant, il avait ajouté : « Je ne comprends pas cette propension à prévoir un programme de remise à niveau sur un mois et demi qui ne se justifie pas et qu’on a jamais vu. Nos médecins n’ayant reçu aucun document officiel, sauf des rapports écrits, alors que n’importe qui peut écrire des rapports pour dire on va faire ceci ou ça. Ismaïla lui même, selon les informations que nous détenons, est prêt à venir, donc nous ne comprenons pas la position de Watford aussi bien sur le plan médical mais aussi sur le plan administratif ».

Il a souligné en effet que « c’est du jour au lendemain nous avons reçu un courrier de leur département juridique nous disant que Ismaïla ne viendra pas en parlant de blessure. Watford à même évoqué comme prétexte que la FSF n’avait pas envoyé sa convocation à temps. Ce qui est faux, puisqu’avec le fait que la FIFA ait repoussé la libération des joueurs au 3 janvier, ils ne peuvent pas exhiber ce moyen là. Ils ont parlé des aspects médicaux et nous leur avons répondu que ça ne tenait pas non plus. Et à notre grande surprise, apparemment aussi à l’insu des médecins du club ce dimanche, parce que lors des échanges avec nos médecins ils n’ont jamais évoqué ça, le juridique s’est permis de nous envoyer un mail d’abord pour nous menacer de porter plainte. Mais en voyant que cet argument ne suffisait pas, ils nous disent, d’ailleurs, nous venons d’apprendre que Ismaïla Sarr a le Covid. Et je pense que si depuis 24 heures il avait le Covid, on l’aurait su d’une manière ou d’une autre. Ce sont les médecins qui vont nous informer ».

« Tout ça ne repose pas sur du sérieux. Ce n’est pas une question de bras de fer, parce que nous n’en avons pas le temps. Nous voulons être focus sur la compétition et être sur les résultats. Nous estimons que les clubs, pour autant ils sont les employeurs des joueurs, doivent respecter ces joueurs et leurs pays. Nous ne pouvons pas concéder cela à un club, qui manifestement veut retenir le joueur pour commencer à l’utiliser dès que la CAN démarre. Nous ne l’accepterons pas. Ismaïla est bien informé de l’évolution de la situation. Avec la tanière, ils se parlent. Moi même on a échangé et aussi avec son conseiller. Ismaïla est prêt à venir défendre son pays. Qu’on respecte le football africain, le footballeur africain, les équipes nationales africaines et simplement les fédérations africaines. Ça ne ferait de mal à personne. On ne peut pas accepter qu’on nous fasse des choses qu’on ne ferait ni à une autre fédération, ni à un joueur d’un autre continent », a asséné Me Augustin, quelques heures avant que Watford n’annonce officiellement qu’Ismaïla Sarr est positif au Covid-19.

Avec Emedia

Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir

Annonce

Plus Equipe nationale