Nous suivre
blank

Equipe nationale

Sadio Mané, une saison au top

Malgré une finale de Ligue des champions perdue contre le Real Madrid, Sadio Mané a vécu une année faste. Le Sénégalais, cité comme le sérieux challenger de Karim Benzema à la course au Ballon d’Or, a frôlé le quintuplé. Mais son succès à la CAN, le premier titre majeur du Sénégal, suffit pour masquer toutes ses déceptions.

Une défaite face au Real Madrid, qui aime se délecter de C1 (14 titres), ne pourrait ternir l’année de Sadio Mané. Le Sénégalais et les Scousers sont tombés sur des Merengue habitués aux soirées européennes et déterminés à retrouver leur lustre d’antan. Cette compétition est la leur. Ils l’ont encore prouvée samedi soir. La Maison Blanche a joué la finale à l’expérience, pour garnir encore plus son armoire à trophées. Et comme face à Manchester City, les Madrilènes savent se contenter de très peu. Ils n’ont eu besoin que de 4 tirs, pour trouver la faille. Alors que les Reds ont passé le match à pilonner la cage de Thibault Courtois (24 tirs), en vain. Ils ont trouvé en face d’eux un mur infranchissable. Et même quand il paraissait battu, le Belge, auteur de 9 arrêts, pouvait compter sur la chance. Le tir surpuissant de Sadio Mané a trouvé la main ferme du dernier rempart de Madrid avant de toucher le poteau. A l’instar de ses précédents adversaires, le Real Madrid aura réussi à écœurer Liverpool jusqu’au bout. Au grand dam des supporters anglais, dont certains étaient bloqués à l’entrée du stade. Ils espéraient prendre leur revanche après l’échec de l’édition 2018 face au même bourreau.

Meilleur joueur sénégalais de l’histoire

Les regards se tournent désormais vers l’avenir. Sadio Mané nous a habitués à conjurer le mauvais sort en remportant un trophée l’année d’après après un échec en finale. Mais en rembobinant le film de cette saison, le Diato ne peut qu’être comblé. Il n’a cessé de repousser les limites. Son regard dans le vide après avoir effleuré son rêve de sacre en 2019 face à l’Algérie en disait long. Offrir le premier titre continental au peuple sénégalais le hantait. C’était son plus grand rêve. Et il ne l’a jamais caché. Il y est parvenu au Cameroun en hissant son pays au firmament du football africain. Une anomalie réparée. Car il était inconcevable que le Sénégal ait un palmarès vierge. Rien que cette victoire, qui fait de lui le meilleur joueur sénégalais de l’histoire, pouvait suffire à son bonheur. Mais il s’est montré insatiable. Cela l’a revigoré après une moitié de saison difficile. Il est devenu transformé à son retour de la CAN. Les équipes de Premier League en ont fait les frais. De même que l’Égypte. Une deuxième fois. Son penalty victorieux va permettre aux Sénégalais de vivre une troisième Coupe du monde, la deuxième d’affilée. Ce qui n’était jamais arrivé. Et avec Liverpool, il s’est offert la Carabao Cup et la FA Cup. Ses bonnes prestations lui ont permis d’être cité comme le sérieux concurrent de Karim Benzema à la course au Ballon d’Or. Alors qu’en 2021, le natif de Bambali ne faisait même pas partie des 30 nommés. Une incroyable renaissance.

Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir

Annonce

Plus Equipe nationale