Nous suivre
blank

Equipe nationale

Ballo-Touré, la nouvelle tête de turc

Auteur d’une prestation indigeste contre le Rwanda, Fodé Ballo-Touré est dans le collimateur des supporters sénégalais. Le latéral des Lions de la Téranga n’a pas échappé aux dures critiques. Comme ce fut le cas pour Saliou Ciss.

Fodé Ballo-Touré est dans de beaux draps. Le Milanais est la nouvelle cible des critiques. Aligné dans le onze de départ contre le Rwanda, l’arrière gauche des Lions n’a pas répondu aux attentes. Aliou Cissé a dû mettre fin à son supplice en le sortant avant l’heure de jeu. Le sélectionneur a tenté de le réconforter en lui glissant quelques mots. Pas sûr que ça soit suffisant pour arranger sa situation. El Tactico lui a donné des opportunités d’aiguiser la concurrence. Mais l’ancien Lillois n’a jamais réussi à marquer les esprits. Ses apparitions ont très souvent été décevantes. Et les Sénégalais commencent à trouver le temps long avec lui. Ses dernières prestations les ont agacés. D’autant que son concurrent direct a changé le visage de l’équipe après son entrée en jeu. L’ex Nancéien a mieux animé son couloir et s’est montré décisif. Le joueur formé par Diambars a été à l’origine du penalty transformé par Sadio Mané. La différence entre les deux est abyssale. Comme Ibrahima Mbaye, ses mauvaises prestations risquent de l’éloigner de la Tanière.

S’inspirer de Saliou Ciss

Saliou Ciss a vécu une campagne d’acharnement sans précédent. Rarement un joueur de l’équipe nationale n’a été autant secoué. Certains supporters sont même allés jusqu’à le supplier de renoncer à la Coupe du monde 2018. D’autres ont tout simplement attaqué son frère Pathé Ciss, qui ne faisait pourtant pas partie de la Tanière. Sans répondre à ce déferlement de haine, l’arrière gauche s’est réfugié dans le travail. Face aux exigences des supporters, il était important qu’il élève son niveau. C’est ce qu’il a fait. Il a réussi à gagner le cœur des Sénégalais. Il s’est accordé une trêve de plaisanteries. Le joueur formé au PSG doit s’inspirer du meilleur arrière gauche de la dernière CAN. Pour retrouver de la confiance et du temps de jeu, il doit songer à quitter le Milan AC lors du mercato estival. Car le natif de Conflans Sainte-Honorine, qui espérait relancer sa carrière en Lombardie après avoir broyé du noir à Monaco, a peu joué avec les Rossoneri. Barré par Caio Henrique en Principauté, ses chances de concurrencer Théo Hernandez étaient quasi nulles. Il n’a disputé que 536 minutes cette saison toutes compétitions confondues (12 matchs, dont seulement 6 titularisations). Depuis son retour de la CAN, il n’est entré en jeu qu’une seule fois en Serie A. C’était lors de la victoire des Milanais contre le Genoa (2-0, 33e journée, 86e minute). Retrouver un club où il pourrait être sûr de jouer devrait être son unique préoccupation cet été. Pour ne pas hypothéquer ses chances de participer au Mondial.

Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir

Annonce

Plus Equipe nationale