Nous suivre
blank

Equipe nationale

L’horizon s’obscurcit pour Pape Matar SARR

Pape Matar Sarr vit une saison très compliquée. Que ça soit en club ou en sélection, le Messin, prêté par Tottenham, est en grande souffrance. Avec des prestations en-deçà des espérances, son futur pourrait s’inscrire loin de la banlieue de Londres lors du prochain exercice. 

Le futur de Pape Matar Sarr suscite une myriade de questions. La raison: le natif de Thiaroye, à l’image du FC Metz, vit une saison galère. Alors que le Messin venait de s’offrir sa troisième passe décisive de la saison en Ligue 1, la poisse finit par le rattraper par le collet. Une blessure le contraint à céder sa place. Au moment où ses coéquipiers mettent le pied à l’étrier. S’offrir l’Olympique Lyonnais dans un après-midi ensoleillé en Moselle ne peut que ravir les supporters. D’autant plus après le craquage contre Montpellier. Se racheter est une obligation pour continuer à garder un mince espoir pour le maintien. Et les Grenats réussissent l’exploit de faire tomber les Gones, victorieux de l’Olympico. Mais c’est depuis le banc que l’international sénégalais assiste au dénouement heureux des siens. En quittant la pelouse de Saint-Symphorien, le joueur formé par Génération Foot doit ressentir le dégoût. L’incertitude plane autour de sa participation pour les deux prochains matchs. Alors que son club a toujours un œil sur la place de barragiste occupée par Saint-Étienne.

Cour assidue de grosses écuries et grandes boîtes d’agents 

Une première saison réussie en Moselle suffit pour attirer à nouveau les grands clubs. Depuis son jeune âge, les grosses écuries et les grandes boites d’agents font la cour assidue à Pape Matar Sarr. Pour un joueur de 19 ans, ce n’est jamais facile de gérer la ribambelle de sollicitations extérieures. Cet été, contre toute attente, le Lion signe à Tottenham. Les Spurs cassent leur tirelire pour la pépite sénégalaise. La presse française évoque plus de 20 millions d’euros et des bonus facilement atteignables. PMS éjecte Ismaïla Sarr et devient le transfert record du FC Metz. Une pression supplémentaire sur ses frêles épaules. D’autant qu’il passe un été mouvementé durant lequel il est annoncé un peu partout. En début de carrière, cela peut vite être contre-productif. Et cela se confirme. Pape Matar Sarr ne digère pas son transfert. Malgré ce contexte, le joueur ne bénéficie pas de la mansuétude des supporters. Alors que le FC Metz traverse une mauvaise passe, il se retrouve tout le temps sous le feu des critiques. Les fans n’arrivent pas a comprendre que ce gamin au talent immense ne puisse pas confirmer son énorme potentiel. Loin de se douter de ses soucis extrasportifs, qui déteignent sur ses prestations. Il les traîne comme un boulet de canon. N’ayant suffisamment pas assez d’expérience pour supporter le poids de la pression, il ne parvient pas à se déprendre de tout ce fardeau.

Vers un nouveau prêt? 

Peu importe le sort du FC Metz, PMS ne devrait plus porter le maillot grenat. Après une saison éprouvante, le Sénégalais va retourner à Tottenham. Pour tenter de remettre de l’ordre dans sa tête. Cela commence par se poser les bonnes questions. Et faire le tri entre le bon grain et l’ivraie au niveau de son entourage. Un joueur, aussi jeune soit-il, a besoin de trancher. De faire le ménage autour de lui. Régler cette guerre d’intérêts peut lui permettre de voir le futur, avec plus de sérénité. Après un exercice cauchemardesque dans une équipe engluée dans le bas du classement, a-t-il des chances de faire partie de l’effectif des Spurs? Sachant que depuis sa signature chez les Londoniens, de l’eau a coulé sous les ponts. Antonio Conte succède à Nuno Espírito Santo. De nouvelles recrues arrivent (Rodrigo Bentacur, Dejan Kulusevski). La venue de l’Uruguayen scelle le sort du talentueux mais inconstant Tanguy Ndombele. Et l’entrejeu de qualité (Harry Winks, Pierre-Emile Höjbjerg) pourrait être étoffé durant le mercato estival. L’entraîneur italien aurait un œil sur James Ward-Prowse. Comment Pape Matar Sarr pourrait-il bouleverser la hiérarchie? Son talent n’est pas remis en question. Mais au sortir d’un exercice difficile en Ligue 1, dans un club loin des ambitions de Tottenham, un nouveau prêt devrait être envisagé. Peut-être en Premier League dans une équipe promue. Ou en Championship pour s’imprégner petit à petit du football anglais.

Régler son futur en vue de la Coupe du monde 

Au vu de son manque de régularité, il serait risqué pour PMS d’essayer de poursuivre l’aventure à Tottenham. On voit mal Antonio Conte miser sur un jeune joueur sortant d’un exercice raté. L’avenir du Sénégalais a des chances de s’inscrire sous d’autres cieux. Il doit continuer son apprentissage pour s’aguerrir. Pape Matar Sarr devra vite régler la question de son futur en vue de la Coupe du monde. Et avant même le stage de préparation d’été. Il doit aborder la prochaine saison avec le moins d’agitation possible. S’il veut être dans le groupe pour le Mondial. Car la concurrence au sein de l’équipe nationale du Sénégal risque de s’accroître. Si l’on se fie aux informations de L’Equipe, Boubacar Kamara pourrait renforcer le milieu de terrain. Le vœu d’Iliman Ndiaye, qui rêve de porter le maillot national et auteur de bonnes prestations avec Sheffield United, peut être exaucé lors du prochain rassemblement. Sans compter les tractations faites pour convaincre Sofiane Diop et le retour de blessure de Krépin Diatta, un des éléments de base d’Aliou Cissé. Pour un joueur relégué loin dans la hiérarchie et qui ne bénéficie pas d’un totem d’immunité, il peut se montrer inquiet. D’où l’intérêt, pour lui, de se remettre la tête à l’endroit. Parce que tout le monde est unanime sur ses grosses qualités de footballeur.

Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A voir

Annonce

Plus Equipe nationale